Lors de mes nombreux coachings sportifs avec mes clientes, une question revient sans cesse « Puis-je manger des féculents alors que je veux perdre du poids? ». Il y a divers sons de cloche selon les différents régimes en vogue sur le marché. On entend tout et n’importe quoi. C’est maintenant le moment de remettre les pendules à l’heure.

1. Qu’est-ce que les féculents ?

Les féculents font partie de la catégorie des GLUCIDES (les hydrates de carbone).
Il faut savoir que les glucides comprennent : les féculents (les céréales), les légumineuses, les fruits, les produits laitiers et… les sucres !

Ce sont les glucides qui donnent le plus gros du carburant à votre corps. Sans eux, il devrait puiser dans les muscles (les protéines) pour créer de l’énergie et leur rôle n’est pas fait pour ça.

De plus, sachez que si vous faites du sport, que vous souhaitez atteindre un certain niveau et avoir de certaines compétences, vous aurez besoin de l’énergie contenue dans les glucides (et donc… les féculents).

2. Les féculents font-ils grossir ?

La réponse est non, toute proportion gardée. Ce qui fait grossir, c’est l’excès de calories ingérées par jour. Qu’on les trouve dans les glucides (les féculents et les sucres), les lipides (les graisses) ou les protéines.
Consommer trop de glucides, tout comme trop de lipides (graisses), engendrera un stockage sous forme de graisse. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut les bannir de notre alimentation.

3. Pourquoi bannir les glucides est-il mauvais ? 

Même si un régime faible en glucides permet de perdre deux fois plus de poids en 6 mois qu’un régime traditionnel, ce n’est pas pour autant qu’il soit recommandé.

Bannir les glucides est mauvais pour le corps.  En effet, votre corps ira puiser son énergie dans les graisses. Et quand il n’y en aura plus, il ira ensuite en puiser dans les muscles.

Et quel est le souci? C’est que plus vous perdrez du muscle, plus votre métabolisme de base diminuera. Ce qui veut dire qu’au repos, votre corps dépensera moins de calories. Et donc, vous risquerez de grossir plus rapidement lorsque vous réintroduirez vos féculents chéris!

Ensuite, notre cerveau est un gros consommateur de glucides: 150g/jour. Lui en priver ne présagera rien de bon. Car un déficit en glucides provoquera divers maux:

  • carence en vitamines et minéraux
  • hypoglycémie
  • nausées
  • étourdissements
  • constipation
  • faiblesse
  • perte de concentration
  • dépression
  • irritabilité
  • frustration

Bref, rien de très chouette…

4. Peut-on manger des féculents le soir?

Oui, vous devez manger des glucides (donc, des féculents) à tous les repas. À condition de bien respecter votre dose journalière et de ne pas manger 2 grosses assiettes de pâtes tous les soirs.

5. Quels féculents choisir?

Pains, pâtes, pomme de terre, patate douce, riz,… Vous avez le choix. Par contre, il est conseillé d’éviter les aliments raffinés : plain blanc, pâtes blanches trop cuites,…

Préférez les aliments « complets » comme du pain complet (gris ou avec des graines), des pâtes et du riz complets,…
Et si vous cuisinez des pâtes, faites-les « al dente » car elles auront un Index Glycémique moins élevé. Vous ressentirez donc moins vite la faim par après !

Pour info, vous devez manger entre 36 à 41% (des Apports Energétiques Totaux Quotidiens) de féculents par jour. Et donc, plus globalement, entre 55 à 62% de glucides par jour. L’IOM a d’ailleurs fixé le besoin minimal pour les adultes à 130 g de glucides par jour ! Bref, vous comprenez maintenant à quel point les besoins en glucides et féculents sont importants pour notre santé.

Mon site de coaching sportif & beauté à domicile